Imprimer
Catégorie : Non catégorisé
Affichages : 3731
Les fichiers GPX



Le format GPX

Il existe plusieurs types de fichiers capables de décrire un itinéraire KMZ ou KML pour Google earth, TCX pour Garmin etc... mais le plus répandu et le plus universel est le fichier GPX. GPX est un format de fichier ouvert, c'est à dire que tous les éléments qui sont inclus dans le fichier sont publics, connus de tous et répondent à une norme bien précise : GPX V1.1. Ce type de fichier est un fichier texte et il est donc très facile de lire ce que contient un fichier GPX voire d'en créer un. C'est un fichier texte et pas un fichier word ! Pour lire ce type de fichier il faut le faire avec un éditeur de texte tel que le bloc-note que vous trouverez dans les accessoires de windows.

Les deux types de fichiers GPX

Attention, Il esxiste deux types de fichiers GPX qui ont des finalités différentes. Il convient donc de ne pas confondre les fichiers de tracés et les fichiers d’itinéraires :

Fichier de tracé (track) :
Ce type de fichier est obtenu par enregistrement lors d’une sortie vélo par exemple. L’enregistrement peut se faire à partir d’un GPS de vélo ou d’un smartphone équipé d’un logiciel spécialisé tel que les applications pour smartphone OpenRunner, Runtastic ou d’autres. Ce fichier comporte une série de points (trackpoints) relevés toutes 10 secondes par exemple. Le fichier comportera donc ainsi des indications sur le temps écoulé. La présence d’indication de temps permettra en particulier de calculer des vitesses de déplacement.
Fichier d’itinéraire (route) :
Ce type de fichier est préparé en amont d’une sortie. Il s’agit de l’itinéraire qu’on a l’intention de suivre. Ce fichier ne comporte aucune indication de temps. Il est composé d’une série de points (routepoints). Ce type de fichier peut être obtenu de deux façons :

  • On établit l’itinéraire du parcours désiré sur un site spécialisé tel qu'Openrunner ou d’autres en plaçant des points (waypoints) sur une carte. L’export de cet itinéraire sous forme de fichier GPX peut alors être rechargé dans un GPS de vélo ou de rando ou un smartphone. Il servira de trace de référence lors de votre déplacement.

  • On établit l’itinéraire à partir de l’enregistrement d’un tracé. Dans ce cas, on va modifier les données du fichier de tracé pour supprimer en particulier toutes indications de temps.

Comment se présente un fichier GPX ?

C’est un fichier XML : Extensible Markup Language (Langage de balisage extensible en français). Plus simplement c’est un fichier dans lequel on trouvera du texte. Certains de ces textes sont entourés par des signes < et >. L’ensemble de deux signes et d’un texte forme une balise. Par exemple on trouvera la balise ‹name› qui permettra de définir le nom de l’itinéraire. On trouvera à la fin du nom une balise de fermeture notée ‹/name›. ‹name›super parcours‹/name› définira l'itinéraire nommé "super parcours"

On trouvera d’autres balises :

  • ‹gpx› début de fichier GPX.
  • ‹rte› début d’itinéraire
  • ‹rtept› début d’un point d’itinéraire.

 

On pourra aussi trouver des indications à l’intérieur d’une balise. Dans la balise qui suit on sait que le fichier est rédigé dans la version 1.0 de XML et que le jeu de caractères est UTF-8. Ces renseignements seront utiles lorsque vous voudrez recharger le fichier GPX. Dans ce cas le système qui lira le fichier saura dans quelle version ce fichier a été créé et pourra aisement s’adapter pour en faire une lecture correcte.

  • ‹?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?›

 

Fichier d’itinéraire

Dans l'exemple ci-dessous on dispose du début et de la fin d'un fichier d'itinéraire réel. Au début du fichier on trouve des indications sur les différentes versions de XML et du GPX. Ces indications produites par le logiciel de création sont utiles pour les logiciels qui devront lire ce fichier. On trouve ensuite des balises qui permettent de définir le nom du parcours.

la balise "rte" indiquera le début de la description de l'itinéraire. La fin de chaque point sera marqué par la balise "/rtept" Le fichier contiendra ensuite un grand nombre de points : les "routepoints" indiqués par la balise "rtept". Pour chaque point sera noté la longitude, la latitude et l'altitude.

On trouvera en fin de fichier la balise de fin d'itinéraire "/rte" et la balise de fin de gpx "/gpx".

Fichier de tracé

Dans l'exemple ci-desous, on dispose de l'enregistrement d'un parcours. Au début du fichier, comme dans le cas d'un fichier d'itinéraire, on trouve des indications sur les différentes versions de XML et du GPX.

On retrouvera dans ce fichier de tracé la même structure que dans un fichier d’itinéraire. la balise "rte" est remplacée par la balise "trk" (track : tracé en français). La balise "rtept" est remplacée par "trkpt" (trackpoint : point de tracé). On voit apparaître une nouvelle balises "time" qui mémorise l’instant auquel est pris le point (date et heure).

On retrouvera également en fin de fichier les balise de fin de segment "/trkseg", de tracé "/trk" et de gpx "/gpx"